“Boris Johnson était un patient ordinaire comme tout autre”

Jenny McGee est cette infirmière Zélandaise qui s’est occupée du premier ministre Boris Johnson lorsqu’il était au soins intensifs contre le corona virus à l’hôpital St Thomas de Londres. Dans une interview accordée à la chaîne de télévision (TVNZ) de la Nouvelle Zélande, ell a révélé être surprise d’avoir été citée par le premier ministre dans ce message de remerciements posté sur Twitter.

Pour elle, le premier ministre était un patient comme tout autre et elle n’avait fait que son travail. Il n’avait reçu aucun traitement différent des autres malades dit-elle. Mais agréablement choquée par ce message où son nom figurait.

Avec une expérience de 10 ans dans le service des soins intensifs, l’infirmière dit que le plus difficile c’est de voir des patients rendre l’âme sans aucun membre de leurs familles à leurs côtés.

“Les infirmières sont là pour réconforter les malades en leur tenant la main lorsque c’est dangereux de recevoir les visites. Mais elles doivent aussi garder la tête froide en situations de stress et se concentrer à aider les malades passer des nuits tranquilles.”

Dans le message vidéo du PM Boris Johnson seuls son nom et un portugais avaient été cités et depuis, tout le monde l’appelle “Jenny de la Nouvelle Zélande”

“Je n’arrivais pas à croire ce qu’il disait à la télévision. J’ai aussi reçu un message de la première ministre de nouvelle zélande qui m’a dit que tout le pays est fier de moi.”

A la question de savoir pourquoi elle n’est pas retournée dans son pays au début de la pandémie, elle répondra qu’elle vit en Grande-Bretagne depuis 10 ans et travaille dans la santé depuis ce temps. Le devoir pour elle était de continuer ce service là où elle se trouve. Il n’y avait pas autre option dira t-elle tout en espérant servir un jour en nouvelle zélande.

Boris Johnson dans sa vidéo dira qu’il n’y a pas de doute que c’est le service national de la santé qui lui a sauvé la vie en particulier Jenny McGee et Luis Pitarma.
“A cause de ces deux qui sont restés à mon chevet pendant 48h j’ai pû avoir suffisamment d’oxygène. Ils ont été là pour les interventions dont j’avais besoin.”

Finalement l’infirmière McGee dira qu’ils ont ténu compagnie au premier en causant avec lui et qu’il était intéressé de savoir où était leur pays d’origine.

Source BBC News

Alhoussein Fadiga
@Kipe76

leave a reply