Page noire: Décès à Abidjan du préfet de Yomou

Colonel Issa Camara, le désormais ancien préfet de Yomou est décédé ce mercredi dans une clinique privé à Abidjan. L’officier a été transporté d’urgence à Abidjan  pour des soins intenses sur instructions du chef de l’Etat, il y a rendu l’âme.

Il a été l’un des hommes forts du régime du capitaine moussa Dadis Camara, il était ministre chargé des conflits. En 2009, il a joué un rôle majeur dans la résolution des conflits entre éleveur et agriculteurs. Il a aussi mené une lutte farouche contre les coupeurs de route, à l’époque où il était gouverneur de la région administrative de Mamou.

En juin 2016, alors qu’il était commandant du camp d’infanterie de Mali, Issa Camara a été inculpé de coups et blessures volontaire, vol, pillages et incendie.  Il aurait instruit à ses hommes de donner 20 coups de ceinture à un chauffeur mal stationné en plein cœur du marché et devant son cortège, l’acte a suscité des  violences faisant  plusieurs  blessées dont certains par balles, près d’une centaine de boutiques et magasins avaient été pillés et incendiés, des animaux domestiques abattus le 17 et le 18 juin 2016. 

Après un procès tenu à Labé, le colonel Issa Camara s’en est sorti avec une peine de six mois d’emprisonnement assortie de  sursis et au paiement de deux milliards Gnf pour les préjudices subis. 

 Un an après sans poste, colonel Issa a été nommé commandant du camp Alpha yaya Diallo plus précisément en Avril 2019, Une semaine après, le chef de l’état reviendra sur son décret, après quelques grognes. Il sera finalement envoyé à Yomou où il est nommé préfet.

Bhoye Bah/Bernard Koundouno