Guinée: une députée de l’opposition arrêtée dans la région de Mamou

Les arrestations des opposants à la nouvelle constitution se poursuivent en Guinée aussi bien dans la capitale qu’à l’intérieur du pays.  Leaders, militants ou sympathisants, personne n’est à l’abri. Ce mercredi matin, c’est la députée uninominale de Mamou qui a vécu l’expérience à Ourékaba, une sous-préfecture relevant de la préfecture de Mamou. Elle a été arrêtée aux environs de 7 heures alors qu’elle s’y rendait pour sensibiliser selon elle des militants du FNDC.

Honorable Djesira Traoré a été arrêtée à Mamou dans la matinée de ce mercredi 19 février alors qu’elle se rendait à Ourekaba. Jointe au téléphone par radio Espace, la députée issue de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée a indiqué qu’elle a été envoyée d’abord à la gendarmerie territoriale de Mamou avant d’être présentée au procureur de la République près le tribunal de première instance de Mamou sans l’assistance de son avocat. Elle précise qu’elle ne sait pas encore les motifs de son arrestation.

Le président de l’UFDG et chef de file de l’opposition a dans une publication faite sur sa page Facebook dénoncé un kidnapping avant d’exiger la libération de l’opposante.

Aux dernieres nouvelles, honorable Djessira Traoré a été liberer mais le motif de son arrestation ne l’a pas été signifié.

Ces derniers temps, les arrestations d’acteurs de la société civile et autres opposants au projet d’une nouvelle constitution deviennent récurrente.

Mamadou Bhoye Bah