Mutilations génitales: Le PM britannique Boris Johnson félicite la communauté guinéenne pour sa lutte

La 06 Février est cette journée internationale de chaque année pour accentuer l’appelle à la tolérance zéro face aux mutilations génitales féminines. Les nations-unies ont pour objectif de mettre fin à la pratique d’ici à 2030. Dans le monde 30 pays africains sont concernés et le Moyen Orient. Il ya aussi des pays d’Asie et d’Amérique du nord sans compter les ressortissants de ces pays qui vivent en Europe occidentale. La Guinée est classée deuxième sur la liste avec 96.80 du taux de prévalence.

Le thème cette année est: Libérer le pouvoir de la jeunesse. 

 L’OMS estime que plus de 200 millions de filles et femmes à ce jour ont été victimes et 3 millions de filles pourraient de subir l’acte sur leur corps. 

Au Royaume-Uni unie, la guinéenne Mama SYLLA victime de mutilation elle-même est celle qui depuis 2015 s’est engagée dans la lutte au sein de sa communauté. Présidente de L’ONG Fraternité Guinéenne UK, elle mettra ce badge et se lancera dans l’organisation de séminaires à travers le pays à la rencontre des Guinéens, soutenue par des structures gouvernementales et autres ONG. 

L’engagement est venue lorsqu’ enceinte de son premier enfant, sa sage-femme au cours d’une consultation lui avait demandé si elle avait été excisée. Elle dira oui, mais à savoir quel type d’excision, elle n’avait aucune idée. C’est à partir de la qu’on lui expliquera les 4 types d’excision. Au fur et à mesure, elle commença à comprendre les dangers de ce fléau et s’est dite qu’elle a une mission, un devoir, être porteuse de messages. N’eut été ce diagnostic au tout début de sa grossesse, elle était dans le risque d’avoir des grosses complications.

Aujourd’hui elle est mère de famille de trois enfants, un garçon et des jumelles. 

C’est finalement cette année, après de multiples campagnes que son combat a été officiellement reconnu jusque dans plus haute autorité du gouvernement en la personne du Premier Ministre Boris Johnson. Pour cette journée internationale dédiée au pouvoir pour la jeunesse, Mama SYLLA reçu des mains de la Baronesse Susan Williams, secrétaire d’état pour les égalités, la lettre du PM Boris Johnson.

  “Félicitations pour être devenue le point de lumière numéro 1319 du UK.Je suis fondu dans l’admiration pour des personnes remarquables comme vous qui ne ménagent aucun effort pour améliorer les vies des autres. Permettez-moi de vous offrir ma propre reconnaissance pour votre bravoure en partageant votre expérience et travaillant avec la communauté guinéenne pour la sensibilisation contre les mutilations génitales féminines. Votre service vient rehausser l’esprit British de générosité et de philanthropie qui ressort le meilleur de nous tous. Au nom de tout le pays, je vous dis merci.”

Un satisfecit certes réconfortant, mais pour Mama SYLLA ce n’est qu’un début car le nom de la Guinée est maintenant sur le plan de lutte britannique. A la remise de la lettre, l’assistance était surprise d’apprendre l’existence d’une communauté guinéenne au Royaume-Uni. Une opportunité qui sera saisie et à diriger également vers le pays.  

Les mutilations génitales féminines sont désormais classées dans les violations des droits des filles et des femmes. 

Alhoussein Fadiga

 @kipe76