Législatives de février: l’opposition a déposé un recours contre le décret du président

Dans un décret lu mercredi soir sur les antennes des médias publics, le chef de l’État a fixé la date d’ouverture et celle de fermeture de la campagne pour les législatives du 16 février 2020. Elle se déroulera du 16 janvier au 14 février 2020. Mecontens, les opposants se sont réunis ce vendredi au siège de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée, à Conakry pour discuter du dernier développement de l’actualité.

Ils ont échangé autour  des leçons à tirer des dernières manifestations DJ Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) , du denier développements sociopolitique et les stratégies à mettre en place pour les prochaines actions du FNDC.

Faisant le compte rendu, Cellou Dalein a rappelé les raisons pour lesquelles l’opposition ne prendra pas part aux législatives. Pour lui, l”actuel fichier ne représente pas le corps électoral guinéen et l’opposition n’ira pas à des élections dont les résultats sont connus d’avance.

Cellou Dalein rappelle que lui et ses pairs contestent le processus en cours. Ils ont d’ailleurs saisi la cour constitutionnelle d’un recours pour contester le décret du président fixant l’ouverture de la campagne. « Nous avons déjà saisi la cour constitutionnelle pour attaquer le décret mais on ne sait pas ce qu’elle va dire».

L’opposition exige par ailleurs la finalisation des communales avant toute autre élection dans le pays.

Aux militants du FNDC, les opposants adressent des félicitations et les invitent à poursuivre la lutte dès la semaine prochaine.

Aux dernières nouvelles, les opposants devraient rencontrer des diplomates accrédités en Guinée pour parler de la crise qui secoue le pays.

leave a reply