Sidya Touré: « À partir du 13 janvier, vous nous entendrez »

Le Front National pour la Défense de la constitution a organisé ce lundi 6 janvier une nouvelle marche pacifique pour s’opposer au changement de la constitution. Cette manifestation appelée marche de l’ultimatum constitue le 7e acte du front contre le changement constitutionnel. Bien que souffrant, Sidya Touré a pris part à cette marche. Pour lui, il est important de se joindre aux autres malgré son état de santé. Car dit-il, la Guinée est dans un tournant décisif de son histoire.

« La Guinée est en danger, ce qui se prépare à la ceni, le fichier qu’on est en train de préparer on a pratiquement 8 millions d’électeurs. Alors que le précédent il n’y avait que six millions et on avait contesté ces chiffres là à l’époque. Dans le cadre de l’audit, on s’est rendu compte qu’il y avait un million cinq cent mille fictifs. On a huit millions, mais dites moi comment ces millions là sont repartis ? », s’interroge le leader de l’UFR.

L’ancien haut représentant du chef de l’État prévient son ancien patron que la lutte va s’intensifier dès le 13 janvier prochain.« Cette manifestation constitue la dernière manifestation pacifique. A partir du 13 janvier, les stratégies du FNDC vont changer et vous nous entendrez ».

L’appel à manifester du FNDC a été suivi aussi bien à Conakry qu’à l’intérieur du pays notamment dans des villes comme Labé ou encore Boké. A Kankan, des incidents ont été enregistrés. Le siège de l’UFDG, des boutiques et magasins appartenant à des gens supposés être des militants de ce parti ont été incendiés.

Mamadou Bhoye Bah

leave a reply