N’zérékoré : remise des prix d’excellence “Elisabeth Théa” aux jeunes filles élèves de Samoé

La quatrième édition du prix d’excellence “Elisabeth Théa” pour la promotion et l’assistance des jeunes filles scolarisées a été remis ce week-end à Samoé. C’est une initiative du fils de la donatrice pour rendre hommage à sa maman. La cérémonie s’est déroulée en présence des autorités sous-préfectorales et communales, des parents d’élèves, du DSE et de quelques enseignants.

Ce prix qui est à sa quatrième édition, est organisé cette année par un des fils de la défunte donatrice. L’objectif de ce prix est d’inciter les jeunes filles à poursuivre les études. Il est remis aux cinq premières à l’examen d’entrée en 7ème année et au BEPC, de chaque école publique de la sous- préfecture de Samoé.

« Les gens ont exprimés leur inquiétude, suite à la disparition de maman Elisabeth Théa, il n’aurait plus leur hôte habituel. C’est pour nous un moyen de pouvoir encourager les jeunes filles dans leur éducation. Qui dit éducation d’une jeune fille, c’est aussi dire l’éducation d’une nation. Je voudrais si les moyens nous permettent, élargir autant que possible pourvue que les filles soient de plus en plus nombreuses à réussir leur cursus scolaire », a indiqué Dr André Loua.

Présent à cette cérémonie, le sous- préfet s’est dit satisfait de la générosité de cette famille. Il a profité de l’occasion, pour demander à la DPE d’accompagner la fimille d’Elisabeth Théa dans cette initiative.

«Je voudrais que la DPE prenne les dispositions pour qu’en cas d’éventualité, cette famille soit prise en charge par une ONG pour faire face aux enfants qui ont l’amour des études. Je demande encore à nos filles, précipiter la procréation n’a que des inconvénients. Je voudrais désormais, que cette remise se passe dans un lieu public où je sollicite que ça mobilise tous les élèves pour que ça attire l’attention de tout un chacun », a conseillé Nestor Dieudonné Mamy.

A la fin de cette cérémonie, quelques bénéficiaires ont exprimé leur joie avant de lancer un appel à l’endroit de leurs camarades qui abandonnent les études à mi-chemin.

“Je suis très contente aujourd’hui, je demande à mes camarades de prendre courage avec les études, moi j’ai eu des prix avec la famille Elisabeth Théa”, a lancé une d’entre elle.

A cette autre de renchérir: “Je suis contente par rapport aux cadeaux reçus. Je demande à mes amies de prendre les études au serieux, car le premier mari d’une femme, c’est son métier. »

Il faut noter que ces jeunes filles lauréates aux nombre de 38, ont bénéficiées chacune, des fournitures scolaires composées de livres, des boites mathématicales, des stylos et du prix de trois mètres de tenue scolaire.

Mamady Camara