Guinée : l’opposition menace d’empêcher la tenue des législatives

A l’occasion d’une rencontre tenue dans la journée de ce lundi, 23 décembre 2019, l’opposition guinéenne a dénoncé le processus électoral en cours et donné une position désormais radicale ! Les opposants au régime Alpha Condé n’irons pas aux élections législatives du 16 février 2019, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était au QG de l’UFDG, où la rencontre vient de s’achever.

Selon Cellou Dalein Diallo, l’opposition ne se limitera pas qu’à boycotter les élections législatives, prévue le 16 février 2020. Sans préciser la méthode, le président de l’UFDG a indiqué que l’opposition guinéenne empêchera la tenue de ces élections et exige le départ de Me Amadou Salif Kébé de la tête de la CENI (commission électorale nationale indépendante).

Pour le chef de file de l’opposition et ses pairs, les élections législatives sont déjà inscrites dans le même agenda que le changement constitutionnel puisque le tout revient à favoriser un troisième mandat au président Alpha Condé.

Guineematin.com