Fichier électorale : l’UFR décèle plusieurs anomalies

A moins de deux semaines de la fin de l’enrôlement des électeurs dans le fichier électorale, des voix continuent de s’élever notamment au sein de l’opposition pour dénoncer les dysfonctionnements constatés. Dans un entretien accordé à l’une de nos équipes ce matin, Sidya Touré, le président de l’UFR a évoqué les cas d’anomalies enregistrées.

Le manque de fiches d’enrôlement, le non paiement des agents déployés sur le terrain qui entraîne des interruptions dans le processus sont entre autres les problèmes signalés.

« vous avez des opérateurs qui ne sont pas payés qui arrêtent de travailler, vous avez des gens qui ne savent pas utiliser les kits, vous avez de kits qui sont en pannes, des groupes électrogènes qui ne fonctionnent pas, etc. Donc on a énormément de problèmes mais ça été fait à dessein », dénonce Sidya Touré.
Dans les fiefs de l’opposition, tout est fait pour empêcher les citoyens de se faire enrôler selon le président de l’Union des forces républicaines ( UFR). Au même moment on enrôle même des mineurs dans régions favorables au parti au pouvoir.

« De l’autre côté, on a envoyé des fiches d’identification au nombre de deux millions. Les enrôlements se font dans des domiciles de nuit. Nous savons aussi que des enfants sont en train d’être enrôlés en masse. Aujourd’hui, les écoles sont fermées à Kouroussa pour permettre aux enfants de se faire enrôler. Mais tout est fait pour avoir un fichier qui les permet d’avoir la majorité absolue à l’Assemblée », explique Sidya Touré.

L’opposition ne va pas accepter la tenue des élections dans ces conditions prévient Sidya Touré. Le leader de l’UFR promet que l’opposition va réagir de façon proportionnelle.
Dès 2020, la contestation pour le départ du président Condé va s’agrandir et elle ne s’arrêtera que lorsque l’objectif sera atteint, a avertit Sidya Touré.
Mamadou Bhoye Bah

leave a reply